Étiquettes

, ,

couvpremiereenquetedemaigretParmi la longue liste des enquêteurs de littérature, deux de mes favoris ont des accointances avec la Belgique : Hercule Poirot, dont les origines sont clamées haut et fort à longueur de romans ou nouvelles, et Jules Maigret, géniale création d’un auteur belge.

Grâce à la série TV des années 1990, où Maigret est incarné par Bruno Cremer, je connais un grand nombre d’enquêtes du commissaire parisien. En revanche c’est depuis peu seulement que je me suis rapprochée de l’original de papier.

Dans ce roman, paru en 1949, Simenon présente la première enquête de Jules Maigret. Il est alors secrétaire du commissariat du quartier Saint-Georges, et jeune marié. Lors d’une permanence de nuit, Maigret reçoit un musicien venu signaler qu’il a entendu un coup de feu dans une maison bourgeoise. Le jeune policier, fort scrupuleux, se rend rue Chaptal, chez les Gendreau-Balthazar dont la fortune s’est construite sur le négoce du café. Point de cadavre et un accueil trop agréable pour être honnête. Pour éviter de faire des vagues, le commissaire de quartier suggère à Maigret de prendre un congé s’il veut mener l’enquête, la toute première dont il est chargé en solo.

Si Maigret se révèle un peu maladroit et, surtout, très attaché à respecter les règles enseignées à l’école de police, ses qualités et ses manies se dessinent déjà. La patience, l’attention aux moindres détails et l’immersion dans le petit monde où s’est produit le drame qu’il doit élucider sont présents. Ce que j’apprécie chez Jules Maigret est son approche psychologique de l’enquête. Pas d’obsession scientifique, même si l’avis du légiste et des experts de la balistique sont toujours les bienvenus. Le talent de Maigret est principalement sa capacité à comprendre les motivations des criminels, de quelque milieu qu’ils soient. Bien que parfois bourru, il est profondément humain, et cela transparaît aussi dans cette première enquête.

Il est évident que j’ai beaucoup apprécié ce roman, où sont dévoilées les origines d’un de mes personnages fétiches.

La première enquête de Maigret, Simenon, 1949.

mois-belge-logo-khnopff