Mots-clefs

, , ,

couvsaintmichelpriezAprès une petite pause sans préavis, c’est un billet empreint de souvenirs de vacances qui marque le réveil du salon.

Le printemps peine à s’imposer en Normandie. Averses et bourrasques accueillent Séraphin Cantarel sur le Mont Saint-Michel. Le conservateur est chargé de sauver le dossier de classement du Mont au patrimoine mondial de l’UNESCO en prouvant, photos à l’appui, que les souillures déversées par l’Amoco Cadiz l’ont épargné. Secondé par son érudit assistant, Théo, il doit aussi préparer la restauration de la statue de l’archange et élucider le mystère d’un tableau d’Eugène Boudin, inconnu et soi disant conservé dans les réserves du musée de Caen. Aux missions culturelles viennent se mêler la découverte d’un noyé en robe de bure et l’assassinat d’un moine dans sa cellule, ainsi que les malheurs d’un groupe de religieux italiens victimes d’une panne. Le séjour de Séraphin Cantarel sur le Mont se révèle bien loin d’être un voyage d’agrément.

Ce roman de Jean-Pierre Alaux (dédicacé par l’auteur lors du dernier Salon du Livre), je l’avais gardé au chaud dans ma PAL en prévision de quelques jours de vacances en Bretagne lors desquels était prévue la visite du Mont Saint-Michel. Bien m’en a pris. Non seulement cette lecture a comme raccourci le voyage en TGV, mais elle a préparé la visite. De la même manière que pour Et l’ange de Reims grimaça, le contexte de l’intrigue est particulièrement travaillé. Les références historiques autant que celles liées à l’histoire de l’art sont précises, bien documentées et amenées avec beaucoup de tact, le plus souvent dans des dialogues entre les principaux personnages. Le ton est léger, et l’humour fréquent. L’érudition des personnages est tout sauf prétentieuse. L’intrigue sait tenir le lecteur en haleine, piquer à intervalles réguliers sa curiosité.

Ce fut donc un double coup de coeur, pour le Mont Saint-Michel (dont je suis tombée amoureuse) et pour ce fort sympathique roman. Il faudra sans nul doute retourner visiter l’archange et continuer à explorer la série de romans qui a pour personnage central Séraphin Cantarel.

Saint-Michel, priez pour eux !, Jean-Pierre Alaux, 2013.

objectif pal

Publicités