Étiquettes

tumblr_m0hb70W0O21r35kqno1_250Un salon silencieux ces derniers jours. La faute au travail (mille petits soucis à régler pour faciliter la vie de ces chers élèves…) et à un petit incident assez bouleversant (dur, dur de voir son instrument mal en point…). Un doux réconfort, cependant : les transports en commun m’ont permis de déguster, avec beaucoup de plaisir, Le grand Coeur, de J.C. Rufin.

Des billets d’ici la fin de la semaine.

Publicités