Mots-clefs

,

couvasterixchezlespictesUn nouvel album des aventures d’Astérix le Gaulois est toujours un événement. Et le dernier en date, disponible à partir d’aujourd’hui, ne fait pas exception à la règle. Pour la première fois depuis la création du petit teigneux à moustache blonde, en 1959, aucun de ses deux pères (René Goscinny, disparu en 1977, et Albert Uderzo) n’est aux commandes. Un peu à court d’idées (comme l’ont montré les derniers albums parus), Uderzo a accepté de passer la main à Jean-Yves Ferri (texte) et Didier Conrad (dessin).

Le village gaulois, qui résiste encore et toujours à l’envahisseur, recueille un Picte aphone, aux charmes duquel les dames ne sont pas insensibles. Pour rendre service au jeune homme et éviter à la pagaille de s’installer, il est décidé qu’Astérix et Obélix raccompagneront le Picte en sa contrée.

Le choc des cultures, tant en Armorique qu’au pays des Pictes, est le ressort premier de l’humour dans cette aventure qui se révèle fort fidèle à l’esprit de la série. Les ingrédients indispensables sont tous présents : des baffes, des pirates, des bévues d’Obélix, des Romains, des querelles de chefs et des jeux de mots à n’en plus savoir que faire. On sourit beaucoup en dévorant cette histoire qui ne fait certes pas dans l’originalité débridée, mais répond indéniablement aux attentes des lecteurs d’Astérix. Un très bon moment pour les lecteurs de tous âges.

Astérix chez les Pictes, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, 2013.

Publicités