Mots-clefs

, , ,

vangogh2

La courtisane (d’après Eisen), Vincent Van Gogh, 1887, Van Gogh Museum.

Vincent Van Gogh admirait les artistes nippons, et s’en est inspiré. Il les a parfois copiés.

Lors d’une première visite au Musée Van Gogh d’Amsterdam, il y a dix ans déjà, je suis tombée amoureuse d’un tableau réalisé d’après une estampe de Kesai Eisen (utilisée pour une couverture du magazine Paris Illustré de novembre 1886). J’en avais acheté une reproduction, qui s’est depuis abimée à force d’être exposée.

Ce tableau, j’avais anticipé le plaisir de le retrouver en préparant notre petit séjour de l’été. Il a fallu attendre les dernières salles du musée pour le voir apparaître, séparé qu’il était des autres toiles de même inspiration. Il est en effet exposé désormais dans une section où sont présentés les petits « trucs » techniques de l’artiste. En l’occurrence, c’est le recours à une grille pour respecter les proportions qui est mis en exergue.

vangogh3Quelques petits artifices  que recèle ce tableau, il n’en reste pas moins une de mes oeuvres préférées de Van Gogh.

Notice du musée.

Publicités