Mots-clefs

, , , ,

cartesCette citation du numéro d’avril d’Arts magazine résume plutôt bien le petit séjour dont je viens de profiter. La très intelligente – bien qu’assez coûteuse – Museumkaart (valable un an pour la somme de 54,90 euros) donne accès à la plupart des principaux musées amstellodamois. Quatre visites suffisent à la rentabiliser (le prix des billets d’entrées oscille entre 10 et 15 euros). Elle fut évidemment le sésame nécessaire pour découvrir un Rijksmuseum rénové, mais aussi ses voisins sur Museumplein, le Van Gogh Museum et le Stedelijk Museum (art moderne et contemporain). Grâce à cette carte, j’ai également pu visiter un Musée historique d’Amsterdam un tantinet fourre-tout, la maison Anne Franck (agréable surprise que ce lieu très émouvant), la maison Rembrandt, la Nieuwe Kerk (où se tient actuellement une exposition sur la maison royale) et le Palais royal.

vermeer1

Johannes Vermeer, La Laitière, c. 1660, Rijksmuseum.

maisonpoupée

Maison de poupée de Petronella Ortman, fin XVIIe siècle, Rijksmuseum.

YSLmondrian

Robe Mondrian, Yves Saint Laurent, 1966, Rijksmuseum.

vangogh1

Les Tournesols, Vincent Van Gogh, 1889, Musée Van Gogh.

vangogh2

Courtisane : d’après Eisen, Vincent Van Gogh, 1887, Musée Van Gogh.

rothko

Untitled (Umber, Blue, Umber, Brown), Mark Rothko, 1962, Stedelijk Museum.

Bilan : de nombreux kilomètres parcourus en ces différents lieux comme dans les rues envahies par les touristes, de magnifiques oeuvres d’art et des photos (autorisées dans les musées, à l’exception des oeuvres prêtées par des musées étrangers), quelques souvenirs collectés de ci de là, des bémols (une circulation peu intuitive dans le Rijksmuseum, par exemple, où pour visiter les deux ailes d’un même étage il faut parfois repasser par le niveau inférieur) et des déceptions (la maison de Rembrandt, plutôt vide). Des envies aussi : retourner au Louvre pour  y admirer les Vermeer et les Rembrandt exposés.

souvenirs

Publicités