Mots-clefs

Qu’il est difficile de résister à pareil titre. En deux temps trois mouvements, l’ouvrage a sauté sur la pile des nouvelles acquisitions chez Gibert. Et sa lecture a été presque instantanée. Quand le temps consacré à lire se voir réduit comme peau de chagrin, il est toujours plaisant de grignoter ce genre de petit livre.

Alors qu’il déclare n’être pas un spécialiste du Japon, l’auteur a souhaité partager quelques unes de ses lumières, plus ou moins anecdotiques, sur un pays et une civilisation encore mal connus en Occident. La centaine de pages peut se lire dans l’ordre proposé, mais il est aussi possible de picorer de manière thématique grâce à un index détaillé ou à la table des matières.

Les références à l’histoire ou à la culture traditionnelle sont nombreuses. On trouve des grands classiques du genre, lié à la gastronomie (le fugu, par exemple), à la religion (shintoïsme et bouddhisme, le torii flottant de Miyajima) ou aux tenues vestimentaires (la différence entre le kimono et le yukata). D’autres entrées sont plus originales, comme le massacre de Nankin ou le pachinko, sans oublier celle qui donne son titre au livre, la plus grande cuillère à riz du monde.

La particularité de cet ouvrage réside dans des sujets plus rarement mis en avant. L’économie tient une place importante. L’auteur évoque ainsi les plus grandes fortunes nippones, ainsi que le redressement de Nissan grâce à Carlos Ghosn. La démographie est aussi abordée (vieillissement ou suicide). La culture populaire est largement mise en valeur (la notion de « Cool Japan » est d’ailleurs présentée). On (re)découvre des personnages méconnus en France : Doraemon ou Anpanman. Enfin, des informations insolites surgissent, entre autres la liste des villes japonaises jumelées avec des villes françaises, le top 10 des prénoms pour les nouveau-nés japonais, la liste des films japonais récompensés par un Oscar.

Quant aux illustrations, souvent humoristiques, d’Olivier Romac, elles occupent une place essentielle, et se fondent admirablement avec le texte.

Voici donc un petit livre aussi amusant qu’intéressant, capable de plaire aux néophytes curieux autant qu’aux passionnés de culture nippone.

La plus grande cuillère à riz du monde,ou 50 choses utiles et inutiles à connaître sur le Japon, Sirisombath (illustrations Olivier Romac), 2012.

Publicités