Étiquettes

Le billet joliment troussé de Keisha a conduit droit dans ma PAL cet ouvrage au titre à rallonge. Il s’agit d’un petit abécédaire qui passe en revue des particularités de la civilisation nippone et met en exergue certaines différences avec nos habitudes occidentales, ou tout simplement françaises.

Il n’est pas, dans ces pages, uniquement question d’amour, comme le titre pourrait le faire penser. Maints aspects de la vie quotidienne, traditionnels ou modernes, sont présentés. Les questions du bain ou du chauffage côtoient les considérations gastronomiques ou vestimentaires (qui s’est déjà penché sur le mystère du côté de boutonnage ?). Les curiosités linguistiques (le japonais étant une langue très perméable aux influences étrangères) sont légion, au rang desquelles quelques proverbes. L’ordre du monde semble bouleversé, entre des stations à essence où les tuyaux des pompes pendent du plafond et des librairies où il n’est plus besoin de se tordre le cou pour déchiffrer les titres. Quelques jolies citations s’intercalent dans l’ensemble, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, on est arrivé au Z.

C’est toujours un plaisir de se plonger dans les titres des éditions Arléa, en particulier ceux consacrés au Japon. On échappe, ici comme dans les œuvres de Robert Guillain, aux références mille fois rebattues. Le ton est tantôt ironique tantôt admiratif. Loin d’être un panégyrique de la culture japonaise, cet opuscule enrichit autant les connaissances du lecteur qu’il suscite de nouvelles interrogations, et appelle ainsi à poursuivre la découverte. Une lecture qui s’adresse aussi bien aux novices qu’à ceux que la question passionne.

Au Japon ceux qui s’aiment ne disent pas je t’aime, Elena Janvier, 2012.

Publicités