Étiquettes

,

Ce n’est pas un, mais deux swaps que je vous présente aujourd’hui.

Le premier, organisé par Valérie, marque la fin de la série « Mettez de la couleur dans votre PAL ». Après une participation aux éditions « Encre noire sur page blanche » et « Yello(w)range exotic« , j’ai cédé aux sirènes du Swap Violet, placé sous le signe de la féminité. Et c’est avec Lucie que j’ai eu le plaisir de faire équipe.

Des paquets violets ont donc jailli du colis.

Ils me réservaient des lectures fort alléchantes :

Les oreilles de Buster, par Maria Ernestam

De couleur mauve…, par Christelle Ravey

Smokin’ Seventeen, par l’incontournable Janet Evanovich

Les papilles sont également à la fête

– d’excellentes madeleines à la framboise

– un exquis thé noir à  la violette (où j’ai trempé les madeleines…)

– de succulents biscuits home made (flocons d’avoine et abricot)

– du délicieux chocolat à la violette

     Et des surprises…

– une très jolie carte, accompagnée d’un extrait du Petit livre des couleurs de Michel Pastoureau

– un magnet violet à souhait

– un savon à la lavande qui embaume

– un élégant bracelet en velours

– un marque-page

– une boîte à couture un brin décalée

Mille mercis à Lucie pour cet exceptionnel colis, et à Valérie pour son organisation une fois de plus aussi irréprochable que conviviale.

Le second swap avait pour thème Sherlock Holmes, le seul et unique. Quelle meilleure binômette rêver qu’une des fondatrices de la SSHD (Société Sherlock Holmes des Dilettantes) ?, me suis-je dit en découvrant ce swap. Au diable les hésitations, je soumet l’idée à la donzelle, qui accepte de se jeter dans ce traquenard holmésien.

L’ouverture des colis fut l’occasion de passer un moment ensemble, à papoter de tout et de rien, de lectures of course, dans le voisinage de supporters tendus face à un écran diffusant un match de la coupe d’Europe  (Danemark/Portugal, pour ceux que cela intéresserait).

Sur la table, s’abattit une pluie de paquets. Pour corser leur ouverture, Matilda avait concocté un exercice épique à base d’hommes dansants : il me fallait déchiffrer l’indice avant de pouvoir délicatement m’acharner sur le papier. Venant à bout des têtes en bas, pieds en l’air et bras tendus ou pliés, voici ce que réservaient les paquets.

Des lectures totalement holmésiennes

Le mystère Sherlock, par J.M. Erre

The Beekeeper’s Apprentice, par Laurie R. King

The Sherlockian, par Graham Moore

Des surprises époustouflantes

– un carnet pour mener l’enquête, avec les encouragements de quelques citations du Canon

– un porte-clé en forme de violon (d’ores et déjà en usage), méticuleusement rangé dans une petite boîte home made

–  trois marques-page

Des gourmandises…

– de bien bons macarons, dont il ne reste plus une miette

– des biscuits McVitie’s, évidemment

– un thé à se damner (thé vert et jasmin)

Merci, Matilda, pour ce swap réussi.

Me voici donc pourvue en lectures et grignotage pour quelques temps…