La deuxième semaine s’achève, sur un bilan honorable, mais pas exceptionnel. Il faut dire que, si je profite des vacances pour lire un peu plus qu’à l’ordinaire, je me refuse à des lectures stakhanovistes. Le nombre de pages final n’est pas l’objectif ultime: je préfère de loin prendre plaisir à mes lectures, les savourer.

 Voici donc le bilan de mi-parcours :

   –  Désaccords imparfaits, de Jonathan Coe, entamé en fin de semaine précédente

   – La disparue du Père-Lachaise, de Claude Izner

   – Le monde sans vous, de Sylvie Germain

 Et deux ouvrages en cours :

   – Aventure Japon, de Robert Guillain

   – Comment regarder un tableau, de François Barbe-Gall, que je déguste, oeuvre après oeuvre

      Pas de lectures en transit cette semaine, en revanche : un désaxé ayant eu la bonne idée de me frapper violemment à la jambe en pleine rue, je me suis trouvée contrainte au repos, le temps de retrouver une mobilité normale. Et pour reposer une jambe, quelle meilleure activité que la lecture ?…

 

Publicités