Mots-clefs

Impossible de résister à la tentation du Swap Fais moi plaisir, organisé, pour la deuxième fois, par Liyah.

C’est Christelle, alias Jelydragon, heureuse instigatrice du Challenge Histoire, qui était ma binômette pour cette occasion.

Le facteur, ayant trouvé porte close, a fait preuve d’imagination : il a confié le précieux colis à une voisine, chez qui j’ai réussi à le récupérer dans un délai raisonnable.

Ce fut comme une illumination ! J’en ai pris plein les mirettes en ouvrant le paquet. Jugez donc !

Comme ils sont beaux, ces paquets multicolores. Et comme ils sont nombreux….

Ne faisons point languir plus que de raison. Voici donc ce qu’ils contenaient.

Des livres qui m’ont envoyée directement aux nues

Le Noyé du Grand Canal,de l’inimitable, quoiqu’insaisissable, Jean-François Parot

L’amour est à la lettre A, de Paola Calvetti

Le thé dans l’encrier, de Gilles Brochard

Chroniques japonaises, de Nicolas Bouvier

– le dernier numéro de la revue Arts programme, où les arts asiatiques sont à l’honneur

                                 Des gourmandises à se pâmer d’aise

– le thé des enfants, créé par le Palais des Thés

– un thé vert aux pétales de jasmin

– du chocolat noir aux éclats d’amande

– des biscuits « coeur de plaisir »

                       Et pour m’achever, des surprises très couinesques

– de jolis carnets

– de sympathiques marque-pages

– des notes autocollantes très kawaï (assoriés au sachet qui recelait les gourmandises)

sans oublier une carte de la charmante contrée de Christelle, à un jet de pierre de celle où j’ai grandi.

Un colis qui laisse sans voix. Et qui a atteint son but : il m’a fait un immense plaisir.

Une kyrielle de mercis à Christelle !

Allez, je me jette illico sur un épisode des aventures de Nicolas Le Floch pour me remettre de mes émotions, et honorer comme il se doit le challenge de la dame.

Publicités