Étiquettes

Un swap pour voir du pays littéraire et gourmand, voilà qui était alléchant. Je n’ai donc pas résisté longtemps à l’appel lancé par Celsmoon et Chrestomanci. Et bien m’en a pris.

C’est Cocola qui m’a gâtée en s’inspirant du nom so british qu’est mrs pepys. Embarquement immédiat pour l’Outre-Manche.

En ouvrant le colis, une pluie de paquets s’est déversée. Et contrairement à ce qu’elle pense, Cocola ne se débrouille pas si mal avec les emballages cadeaux. Pour tempérer mon enthousiasme et me forcer à adopter le flegme britannique, c’est à l’aide d’un coupe-papier que j’ai découvert le contenu des paquets.

Côté lecture, un casting très sûr d’œuvres que je n’avais pas encore lues, mais dont les auteurs avaient déjà attiré mon attention.

   Jonathan Coe, The Rotter’s Club – in english please, ce qui me comble car j’adore lire l’anglais

   Ian McEwan, Expiation

Pour les gourmandises, des valeurs bien éprouvées qui ne sauraient faire long feu. Haro sur le chocolat (entre autre du bon Galler : une petite halte belge sur un trajet Eurostar, ça se fait très bien, je vous assure) !

Et pour finir, des surprises cosmopolites. Un sachet parfumé aux senteurs de Notting Hill, un quartier fort agréable pour déambuler gentiment dans Londres. Un carnet aux couleurs de l’Inde, le joyau des colonies britanniques. Le tout accompagné d’une carte printanière, pour conjurer le sort météorologique.

Mille mercis Cocola pour ce colis so wonderful. Tu ne pouvais mieux tomber car j’apprécie beaucoup nos voisins britanniques, auxquels je m’apprête à rendre visite pendant les congés estivaux.

Et bravo à nos organisatrices qui ont mené ce swap d’une main de maître.

Publicités